• Les casiers des profs

     

    Mais qu’y a-t-il derrière la porte d’un casier ?

    Notre grand reporter a pu y accéder.

     

    Une tasse ébréchée pour les nombreux cafés

    La feuille de commande qui traîne depuis septembre

    Du rimmel et du gloss pour n’pas faire peur aux gosses

    L’avis de promotion du dernier échelon

    Des manuels empruntés, qu’on va rendre c’est juré

    De savants découpages pour les photocopiages

     

    Et puis…  Un tube de lexomil pour les cours difficiles

    Des plaquettes de stablon s’il y a des trublions

     

    Un carnet de liaison pour mettre une punition

    Le code du réseau écrit à droite en haut

    Le d’voir de Samira, en r’tard comme à chaque fois

    Une centaine de copies à rendre pour vendredi

    En fonction d’la matière, il y a un dictionnaire,

    L’trousseau d’clés du vestiaire ou un bocal en verre

     

    Et puis…  Une réserve de Xanax pour c’lui qui flippe un max

    Une boîte de Tranxène pour faire cours aux 3èmes

     

    Un paquet de chewing-gum, une mignonnette de rhum

    A l’approche des fêtes, une boîte de sucrettes

    Un vieux ticket d’loto qu’a rapporté zéro

    Une clé USB que l’on va égarer

    Une ancienne fiche de paie c’n’est pas ce qui rend gai

    Un dernier bulletin la mère viendra demain

     

    Et puis…Une caisse d’euphytose, au cas où ils explosent

    Bien sûr les Temesta spécial 4ème A

     

    Un feutre velleda qui sèche depuis six mois

    Quelques morceaux de craies souv’nir un peu désuet

    Une clé de l’armoire du vieux labo d’histoire

    Une liste d’élèves qui viennent même quand y’a grève

    Un rapport d’incident du collègue d’allemand

    La revue syndicale, des notes du principal

     

    Et puis… Un tube de Valium sinon on les assomme

    Une boîte de Prozac c’est ça ou la matraque

     

    Une barre vitaminée pour la pause déjeuner

    Une convocation, encore de corrections

    L’information retraite, comme j’aim’rais déjà y être !

    Une lettre du recteur, on voit qu’il est ailleurs,

    Quelques publicités pour les vacances d’été

    Cinq ou six pétitions pour des libérations

     

    Et puis… Des doses de Seropram, pour à chaque fois qu’ils brament

    Un peu de Théralène pour entrer dans l’arène

     

    Une boîte de Zoloft pour jouer à Lara Croft

    Même une revue porno soustraite à un ado

    Et des préservatifs pour les plus combatifs

    Le prof épicurien parfois lui n’y met rien...

     


    votre commentaire
  • Et si c’était toi ?

     

     C’est un bel instit, jeune et dynamique 

    Compétent, dévoué, adore son métier

     

    Paroles d’enfant, propos innocents

     

    Leur apprend à lire, à vivre, à sourire

    Il est leur grand frère, combat leur misère

     

    Paroles d’enfant, propos innocents

     

    Leur fait voir le monde avec sa faconde

    Les prend par la main, direction demain

     

    Paroles d’enfant, propos innocents

     

    Il tombe des nues, prend un coup d’massue

    Derrière les barreaux, se rappelle Outreau

     

    Paroles d’enfants, propos innocents

     

    Elle leur a menti, c’était un pari

    Elle leur a menti, mais elle l’a détruit

     


    votre commentaire
  • Pré-rentrée sportive

     

    Bientôt la rentrée, il faut qu’je m’entraîne

    En plus cette année je retrouve les mêmes 

    Je suis rondouillard, ils vont se moquer

    Faut qu’je perde mon lard pour mon autorité

     

    Au saut du lit, je suis parti

    Dès potron-minet, direction la forêt

    Un peu plus tard, retour dare dare

    Les pieds plein d'ampoules et une belle paire de boules

    Si j'avais gardé mes deux yeux ouverts

    J'aurais pas chaussé mes tennisà l'envers

     

    Après l'café, j'ai r'commencé

    J'ai fait attention à mes petits arpions

    Cent mètres plus loin j'me sens pas bien

    Ce sont les biscottes qui r'montent vers les quenottes

    Si j'avais pas pris un breakfeast anglais

    J'aurais pas vomi mes croissants et mon lait

     

    Quatre heures après, troisième essai

    J’avais digéré ce que j’avais gardé

    Au bout d’la rue, ça ne va plus

    Le soleil qui cogne et ma tête qui résonne

    Au lieu de mourir  dehors comme un brave

    Je devrais courir à l’ombre dans ma cave

     

                           

    Début d’soirée, j’suis motivé

    J’me dis ça va l’faire avec ma crème solaire

    Un kilomètre, fini j’arrête

    J’explose le cardio, trouillomètre à zéro

    Les voitures qui m’frôlent et qui me klaxonnent

    Je n’trouve pas ça drôle, j’ai peur pour ma personne

     

    Dix heures du soir, dernier espoir

    La nuit est tombée, je vais me défouler

    Mais les voisins sortent leurs chiens

    Qui viennent me r’nifler de trop près les mollets

    ça va barder, direction maison

    Et c’est décidé, vive la liposuccion !

     

     


    votre commentaire
  • Quel beau métier professeur !

     Les profs surveillent la récré, j’ai pu les enregistrer :

                Ne mets pas ta casquette !

                Son cas est fumeux.

                Il a une bouille incroyable.

    Après la rentrée, je vote.

    Leçon de géographie ; voici c’que la prof a dit :

    Les kurdes prêtent leurs sous.

    Il a prouvé que la terre est bien ronde.

    Au Finistère, on va à la messe.

    De face j'aime voir la Grèce car je défausse sur les Grecs.

    Et pendant le cours d’histoire, j’ai noté au crayon noir :    

    De Gaulle a brisé le coeur de Massu.

    Vive la France, malgré la paresse !

    La guerre se profile derrière ce plan.

    Les premiers chrétiens ont montré leur calvaire à l'unisson.

    En éducation physique, c’est toujours très romantique :

    L'arbitre est d'accord sur le but.

    Son tennis est prévisible.

    Prenons la chose en riant

    Ses tresses m'empêchent de voir le football.  

    En cours de mathématiques, c’est souvent la même musique :

    Tes bavardages me brouillent l’écoute.

    Il compte les points.

    C'est long comme lacune !

    La prof veut qu’on s’intéresse aux cubes de son cours.

    Lors du cours de SVT, j’ai eu le temps de noter :

    Une nichée de pinsons.

    La puce sent l'anis.

    Les lièvres n'aiment pas la chasse.

    Il abritait des mouches.

    Même notre prof de français a lâché des contrepets

    J'aime les vers belges.

    Etudiez les mots grecs !

    Posez vos livres sur mon ombrelle !

    Je ne veux pas fâcher le lecteur.

    Quand c’est l’heure de la cantine, j’en entends des pas très fines :

    Son chou est à trier.

    Il a un canard sur le feu.

    Le cuisinier se fait des nouilles, encore.

    On veut de la mousse à la pistache.

    Et que dire du directeur ? Il fait partie des meilleurs !

     Le recteur est un grand bonhomme.

    Mon pion est un sacré fêtard.

    Je ne pars qu’une fois l'école verrouillée.

    Je veux voir les bons cahiers.

     

     

    En revoyant mon vieux lycée Ampère, je constate qu’il n'y a pas de cesse dans la profession.


    votre commentaire
  • Les appréciations trimestrielles

     

    C’est l’heure des appréciations, je n’ai pas d’inspiration

    En fait de composition, je préfère les chansons

     

    « En cours je dois chuchoter pour ne pas le réveiller »

    « Il lui faut envisager une carrière de rentier »

    « Participe en quantité, je préfère la qualité »

    « En progression résolue vers le zéro absolu »  

    « Il doit confondre la première avec une marche arrière »

    « Son regard est linéaire aux vols des coléoptères »

    « Depuis qu’j’corrige ses devoirs je me suis remis à boire »

    « Part avec un grand atout : arrive à dormir partout » 

     

    « Retrouve son énergie dès qu’il entend la sonn’rie »

    « Fait preuve de modestie dans l’cont’nu de ses copies »  

    « Bruyant quand il est assis et brouillon quand il écrit »  

    « Même à l’oral il décoiffe : il fait des fautes d’orthographe »

    « Il sèche parfois le café pour me saluer au lycée »

    « Le printemps est arrivé, n’est toujours pas réveillé »

    « A acquis des compétences pour justifier ses absences »

    « Il prépare avec conscience le planning de ses vacances »

     

    « Un touriste est plus finaud : il aurait pris des photos »

    « Pourrait s’prétendre intello s’il regardait le tableau »  

    « C’est trois fois mieux qu’en géo donc ça fait toujours zéro »

    « Vu la valeur d’son cerveau, ferait mieux d’jouer au loto »

    « Pour travailler moins que ça il faut être dans le coma »

    « A enfin trouvé sa voie, ailleurs cela va de soi »

    « A les prétentions d’un ch’val et les résultats d’un âne »

    « Dix-sept ans et il sait lire, il saura bientôt écrire »

     

    « Un zéro un zéro un, sera informaticien »

    « Avec le poil de sa main j’pourrais tresser des filins »

    « Une moyenne de trois sur vingt, en copiant sur le voisin »

    « M’a fait le très grand honneur de venir deux ou trois heures »

    « A déjà touché le fond mais veut creuser plus profond »

    « Une forte motivation pour c’qui est relaxation »

    « Curieux d’découvrir le monde des rousses, des brunes et des blondes »

    « Il oublie juste un détail : il doit fournir du travail »

     

    « Participe activement au grand nombre des absents »

    « Etait au bord du néant, a fait un pas en avant »

    « Seul moyen d’gagner d’l’argent : un procès à ses parents »

    « Contraire d’une étoile filante : n’brille pas quand elle est présente »444

    « Des efforts à reconnaître pour se rapprocher d’la f’nêtre »

    « Dans le désert de sa tête y’a l’insolation qui guette »

    « Ne fait rien depuis Noël : il a perdu son manuel »

    « Il fournit de gros efforts pour t’nir assis quand il dort »

     


    votre commentaire