• Les épitaphes

    Les épitaphes

     

    Au cimetière des enseignants, les tombes sont creusées bien en rangs

    J’ai relevé des épitaphes qui avaient des fautes d’orthographe :

     

    "A enfin rejoint ses mentors : Thalès, Euclide et Pythagore"

    "Hélas il va falloir encore apprendre une date : celle de sa mort"

    "Il lui a dit son désaccord mais l’élève était le plus fort"

    "A notre professeur de sport qui ne fournira plus d’effort"  

     

    "La chimie était son dada, vous êtes devant le résultat"

    "Il aimait la musique il a pris du pain la mie l’a mis là"

    "Un peu poilu, prête au combat, on l’appelait la grosse Bertha"

    "Etudiait le dormeur du Val quand il s’est tiré une balle"

     

    "Prof d’espagnol mort étouffé en buvant son café olé"

    "A refusé d’être disséqué, il l’a pourtant fait des années"

    "Et voilà qu’à peine syndiquée elle fait une grève illimitée"

    "Aurait dû faire peinture à l’eau plutôt que peinture au couteau"

     

    "A trop bien préparé sa l’çon sur les dangers des champignons"

    "Nous a dessiné un mouton et puis est parti en avion"

    "A mon cher prof de natation qui s’est trop pris pour un poisson"

    "Il était sourd comme Beethoven, il n’a pas entendu la benne"

     

    "En était à Clément Ader quand il a pris la fille de l’air"

    "Alors qu’on étudiait Molière, a joué l’malade imaginaire"

    "Il voulait tant faire carrière, il est maint’nant six pieds sous terre"

    "Ci-git ma prof et c’est très bien pour son repos et pour le mien"

     

    "Enseignait les piles aux meilleurs mais était mauvais conducteur"

    "Dirigeait un groupe de chanteurs, il est mort d’un arrêt du chœur"

    "Abordait Marie-Antoinette, du coup en a perdu la tête"

    "Expliquait le canal de Suez quand il a filé à l’anglaise"

     

    "Aux disserts il voulait une chute, la sienne fut belle en parachute"

    "En maths il nous traitait de nuls, il est mort suite à un calcul"

    "Prof de philo très sympathique qu’avait app’lé son fils Œdipe"

    "Il aimait l’Etranger aussi, la Peste a eu raison de lui"

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :